Assurance pour appareils auditifs : Tout ce qu'il faut savoir et plus encore

Les assurances pour appareils auditifs sont des produits assurantiels très populaires auprès des patients concernés.

Certes, le prix de ces dernières peut parfois sembler excessif, mais, selon les offres, il est largement compensé. Avec des appareils auditifs dont le prix fluctue de 950€ à plus de 2000€, il est indispensable de se prémunir des accidents qui peuvent facilement subvenir.

Pour quelle raison ? Comment s'y prendre ? Qui peut y souscrire ? Nous répondons à toutes vos questions et plus encore !

Assurance Appareils Auditifs

Assurance pour appareils auditifs : Tout ce qu'il faut savoir et plus encore

Assurance Appareils Auditifs

Les assurances pour appareils auditifs sont des produits assurantiels très populaires auprès des patients concernés.

Certes, le prix de ces dernières peut parfois sembler excessif, mais, selon les offres, il est largement compensé. Avec des appareils auditifs dont le prix fluctue de 950€ à plus de 2000€, il est indispensable de se prémunir des accidents qui peuvent facilement subvenir.

Pour quelle raison ? Comment s'y prendre ? Qui peut y souscrire ? Nous répondons à toutes vos questions et plus encore !

Qui peut souscrire à une assurance pour appareils auditifs ?

Pour souscrire à une assurance pour appareils auditifs, la première (voir seule) obligation est d’en être équipé. Ainsi, dès lors qu’un patient a des appareils auditifs, il peut souscrire à une assurance pour les protéger. Cette assurance est, par ailleurs, vivement conseiller aux patients, quel que soit leur âge, ou leur style de vie.

Cependant, certains patients, lorsqu’ils commencent à s’appareiller, sont tentés de faire l’acquisition d’amplificateurs d’écoute. Ces appareils, bien que pouvant légèrement améliorer le confort, ne sont pas des dispositifs médicaux. Ils ne sont, de ce fait, pas éligibles à la souscription d’une assurance pour appareils auditifs.

Quels appareils peuvent être protégés ?

Comme dit précédemment, les amplificateurs d’écoute ne peuvent pas être protégés par une assurance pour appareils auditifs. Cependant, tous les autres appareils peuvent faire l’objet d’une souscription à ce genre d’assurance.

Les appareils auditifs sont divisés en deux classes: les appareils de classe 1 et les appareils de classe 2. Dans ces deux classes d’appareils, nous retrouvons encore différents types d’appareils: intra-auriculaires, contours déportés, microcontours, etc. Pour tous ces appareils, quel que soit leur type ou leur classe, il est vivement conseillé de les protéger avec une assurance pour appareils auditifs.

Attention

Certaines assurances pour appareils auditifs peuvent, ou non, protéger les implants cochléaires. Si vous allez vous équiper d’un implant cochléaire, il faut savoir que ces derniers font partie d’une tout autre catégorie de soins. L’idéal est de vous renseigner directement sur ces derniers.

Quels sont les risques auxquels sont confrontés les appareils auditifs ?

S’il est vivement recommandé de souscrire à ce genre d’assurance, c’est parce que les appareils auditifs encourent de nombreux risques. En effet, avec leur évolution, ils sont de plus en plus petits. Bien qu’ils soient également de plus en plus performants, ils n’en restent pas moins fragiles.

La casse d’un appareil peut très rapidement arriver : une chute, un coup, une pression trop importante… Même si les appareils ne sont pas irréparables à la suite d’un petit accident, il n’empêche que la réparation de ces derniers peut avoir un coût.

L’oxydation des appareils auditifs est également un risque qu’il ne faut pas négliger. Le corps humain, comme son environnement est amené à être humide. Ainsi, si les appareils ne sont pas bien déshumidifiés, cela les amène inévitablement à s’oxyder, jusqu’à devenir obsolète.

Le risque le plus regrettable pour les patients reste le vol de leurs appareils auditifs. Si aucun sinistre n’est souhaitable, c’est bien évidemment celui qui est le plus redouté. Les audioprothèses sont des dispositifs médiaux onéreux, et un véritable marché noir pour ces dernières existe bel et bien.

Enfin, le risque le plus important auquel sont confrontés les appareils auditifs est la perte. Même si certains appareils disposent d’une connectivité Bluetooth qui permet parfois de les localiser, ce sinistre reste le plus courant.

Quels sont les risques auxquels sont confrontés les appareils auditifs ?

S’il est vivement recommandé de souscrire à ce genre d’assurance, c’est parce que les appareils auditifs encourent de nombreux risques. En effet, avec leur évolution, ils sont de plus en plus petits. Bien qu’ils soient également de plus en plus performants, ils n’en restent pas moins fragiles.

La casse d’un appareil peut très rapidement arriver : une chute, un coup, une pression trop importante… Même si les appareils ne sont pas irréparables à la suite d’un petit accident, il n’empêche que la réparation de ces derniers peut avoir un coût.

L’oxydation des appareils auditifs est également un risque qu’il ne faut pas négliger. Le corps humain, comme son environnement est amené à être humide. Ainsi, si les appareils ne sont pas bien déshumidifiés, cela les amène inévitablement à s’oxyder, jusqu’à devenir obsolète.

Le risque le plus regrettable pour les patients reste le vol de leurs appareils auditifs. Si aucun sinistre n’est souhaitable, c’est bien évidemment celui qui est le plus redouté. Les audioprothèses sont des dispositifs médiaux onéreux, et un véritable marché noir pour ces dernières existe bel et bien.

Enfin, le risque le plus important auquel sont confrontés les appareils auditifs est la perte. Même si certains appareils disposent d’une connectivité Bluetooth qui permet parfois de les localiser, ce sinistre reste le plus courant.

Au final, qu'est-ce qu'une assurance pour appareils auditifs ?

Choisir une assurance pour appareils auditifs est à la fois complexe et relativement simple. Si de très nombreuses variantes de ces assurances existent, les centres auditifs proposent généralement entre 1 et 3 offres. De ce fait, si vous souhaitez souscrire à ce service assurantiel avec votre audioprothésiste, le plus simple est de le laisser vous guider vers le choix qui correspond le plus à votre profil et à votre appareillage.

Cependant, si vous préférez choisir vous-même votre assureur, les choses se compliquent. Vous devez prendre en compte et comparer les différentes offres, tout en vous assurant que ces dernières peuvent bel et bien être souscrites directement auprès de l’organisme. Outre l’offre, vous devez également rester vigilant aux petites lignes et aux « conditions particulières » du contrat d’assurance.

  • Faut-il avancer le prix du remplacement de l’appareil ?
  • En cas de simple réparation, un sinistre est-il compté ?
  • Une vétusté sera-t-elle appliquée ?
  • Si oui, combien de temps dure la prise en charge complète de l’appareil ?
  • Les franchises sont-elles variables en fonction des sinistres ?

Bien que ces questions ne soient pas évidentes, il est indispensable de se les poser. Ces différents points font partie intégrante de l’offre d’assurance, au même titre que son prix.

La garantie légale peut-elle remplacer une assurance ?

Comme pour tous les autres appareils vendus en France, la garantie légale est obligatoire sur les appareils auditifs. Seule spécificité: au contraire de la plupart des appareils, sur lesquels elle est active durant un à deux ans, la garantie légale des appareils auditifs s’étend jusqu’à 4 ans à partir de la date d’achat. Ainsi, la durée de la garantie légale couvre complètement la durée de l’appareillage du patient, jusqu’au renouvellement de la prise en charge de son équipement.

Mais alors, cette garantie légale étendue rend-elle l’assurance pour appareils auditifs obsolète ? Pas du tout ! En effet, la garantie légale ne couvre aucun sinistre. Elle est uniquement là pour protéger les patients des éventuels vices de fabrication de l’appareil. De ce fait, si un appareil auditif ne fonctionne plus, il faudra prouver que cela n’est pas dû à un défaut d’entretien de la part de son possesseur. Si cela peut sembler relativement simple, il n’en est rien. En effet, si l’un des éléments ci-dessous est constaté sur les appareils, la garantie légale ne fonctionnera pas:

  • Impossibilité de présenter l’appareil auditif,
  • Trace de coup ou de chute (rayure, enfoncement d’une partie molle…),
  • Pièces oxydées, même si ces dernières ne sont pas à l’origine directe du dysfonctionnement.

Comment choisir une assurance pour appareils auditifs ?

Choisir une assurance pour appareils auditifs est à la fois complexe et relativement simple. Si de très nombreuses variantes de ces assurances existent, les centres auditifs proposent généralement entre 1 et 3 offres. De ce fait, si vous souhaitez souscrire à ce service assurantiel avec votre audioprothésiste, le plus simple est de le laisser vous guider vers le choix qui correspond le plus à votre profil et votre appareillage.

Cependant, si vous préférez choisir vous même votre assureur, les choses se compliquent. Vous devez prendre en compte et comparer les différentes offres, tout en vous assurant que ces dernières peuvent bel et bien être souscrites directement auprès de l’organisme qui la propose et non par un centre partenaire. Outre l’offre, vous devez également rester vigilent aux petites lignes et aux « conditions particulières » du contrat d’assurance.

  • Faut-il avancer le prix du remplacement de l’appareil ?
  • En cas de simple réparation, un sinistre est-il compté ?
  • Une vétusté sera-t-elle appliquée ?
  • Si oui, combien de temps dure la prise en charge complète de l’appareil ?
  • Les franchises sont-elles variables en fonction des sinistres ?

 

Bien que ces questions ne soient pas évidentes, il est indispensable de se les poser. Ces différents points font partie intégrante de l’offre d’assurance, au même titre que son prix.

Comment choisir une assurance pour appareils auditifs ?

Choisir une assurance pour appareils auditifs est à la fois complexe et relativement simple. Si de très nombreuses variantes de ces assurances existent, les centres auditifs proposent généralement entre 1 et 3 offres. De ce fait, si vous souhaitez souscrire à ce service assurantiel avec votre audioprothésiste, le plus simple est de le laisser vous guider vers le choix qui correspond le plus à votre profil et votre appareillage.

Cependant, si vous préférez choisir vous même votre assureur, les choses se compliquent. Vous devez prendre en compte et comparer les différentes offres, tout en vous assurant que ces dernières peuvent bel et bien être souscrites directement auprès de l’organisme qui la propose et non par un centre partenaire. Outre l’offre, vous devez également rester vigilent aux petites lignes et aux « conditions particulières » du contrat d’assurance.

  • Faut-il avancer le prix du remplacement de l’appareil ?
  • En cas de simple réparation, un sinistre est-il compté ?
  • Une vétusté sera-t-elle appliquée ?
  • Si oui, combien de temps dure la prise en charge complète de l’appareil ?
  • Les franchises sont-elles variables en fonction des sinistres ?

 

Bien que ces questions ne soient pas évidentes, il est indispensable de se les poser. Ces différents points font partie intégrante de l’offre d’assurance, au même titre que son prix.

Audition Care, qu'est-ce que ces assurances ont de spécial ?

Les assurances pour appareils auditifs Audition Care imposent leur différence dans le secteur. Il existe deux formules, qui permettent à tous les patients de trouver ce qu’il leur faut.
 
Audition Confort
Une offre avec un tarif abordable, payé comptant pour une protection durant 4 ans.
 

Audition Premium
Une offre par abonnement avec règlement annuel ou mensuel pour une protection maximale contre les risques.

 
Nos offres et nos franchises sont fixes, vous payerez le prix annoncé lors de la signature de votre contrat et rien de plus. Que votre appareil ait moins d’un an, ou 3 ans et demi, la prise en charge reste la même. Nous ne prenons en compte aucune vétusté. Pour nous, tant que vos appareils vous accompagnent, ils gardent leur valeur initiale.
 
Nous vous accompagnons dans l’entretien des appareils : toute opération de maintenance ou réparation de votre appareil est prise en charge à 100% par les assurances Audition Care et ce, de manière illimitée. L’objectif ? Ne pas vous retrouver sans appareils ! Au moindre doute, faites réparer votre équipement sans débourser 1 centime.
 
Enfin, la totalité de la gestion de votre contrat se fait avec la personne qui connaît le mieux votre équipement : votre audioprothésiste. En partenariat avec ce dernier, nous résolvons votre sinistre en moins de 48h.

Audioprothésiste ?

Vous êtes audioprothésiste et vous souhaitez proposer les assurances Audition Care dans votre centre auditif ? 

Il suffit de devenir partenaire ! Le processus est simple, rapide et sans aucun engagement de votre part. Nous ne vous demanderons jamais de quota, de minimum de vente ou d’exclusivité. Pour en savoir plus sur les avantages que propose notre programme, contactez-nous ! 

Avantages Partenaires Audition care

Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages partenaires ?

(du lundi au vendredi de 9h à 18h)

Je souhaite être contacté

    *Champs obligatoire
    Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées par Garantie Privée pour le traitement de vos demandes. La base légale du traitement est votre consentement. Les données sont conservées pendant la durée du traitement de votre demande puis sont conservées en archivage intermédiaire pendant la durée de la prescription applicable avant d’être supprimées. Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement, exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données, vous opposer au traitement de vos données ou exercer votre droit à la portabilité de vos données. Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données, vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante : donneespersonnelles@garantie-privee.com. Vous pouvez également adresser une réclamation à la CNIL.