Le taux d’appareillage des personnes souffrant de perte auditive : les derniers chiffres publiés

Les chiffres de 2023 montrent un taux d’appareillage toujours faible parmi les personnes souffrant de perte auditive. Pourtant, au vu du nombre de vente réalisé en 2022 et 2023, on pourrait facilement penser que la population française qui en a besoin s’est équipée. Pourtant, nous sommes encore loin du compte…

Taux d'appareillage

Le sondage de l’IFOP commandé par Ecouter Voir nous donne de nouveaux chiffres !

Décembre 2023, l’enseigne Ecouter Voir a publié les résultats d’une enquête réalisée par l’IFOP. Dans cette dernière, nous pouvons découvrir (ou redécouvrir) des faits sur la santé auditive des Français et le taux d’appareillage. C’est l’occasion de faire un état des lieux sur la perte d’audition en France et en 2023.

Combien de personnes souffrent d’une perte d’audition ?

Selon le sondage évoqué, 22% des Français souffrent d’un déficit auditif. Si cela peut paraître considérable, mais il est cohérent avec l’estimation épidémiologique de l’Insem. Cette dernière estime à 25% la part de Français concernés. Ainsi, au sein de son entourage, il est plus que probable de côtoyer une personne touchée par la perte d’audition, qu’elle soit appareillée ou non. C’est le cas de 54% des Français.

Les personnes concernées ont-elles accès aux soins adéquats ?

Plusieurs problématiques sont soulevées par cette question. Si aujourd’hui, avec le 100% santé, il est aisé de dire que oui, ce n’est pas pour autant vrai. En effet, nous observons dans un premier temps un problème de démographie des centres auditifs. Dans certaines régions, comme la Creuse, ou l’Oise ou la Meuse, nous comptons moins de 3 audioprothésistes pour 100 000 habitants. De ce fait, un audioprothésiste devrait équiper plus de 4500 patients.

Avant même les centres auditifs, la prescription peut poser problème, également causé par les déserts médicaux. Pour les villes de moins de 25 000 habitants il faut, la majeure partie du temps, compter entre trois et cinq mois avant d’avoir un rendez-vous à l’ORL.

Enfin, le désir d’appareillage des patients peut également expliquer ce chiffre. Les patients voient encore la perte auditive comme un handicap qu’ils estiment gênant, et débutent des démarches d’appareillage souvent plus « pour les autres » que pour eux-mêmes. Cependant, selon le sondage de l’IFOP, 7 Français sur 10 pensent que les personnes portant des aides auditives ne sont pas stigmatisées.

Alors, quel est le taux d’appareillage pour les personnes qui en souffrent ?

Parmi toutes les personnes souffrant d’un déficit auditif, ce n’est qu’une moitié d’entre elles (52%) qui a consulté un médecin à ce sujet. À contrario, 20% avouent n’avoir entrepris aucune démarche à ce sujet. 44% des personnes ont, quant à elle, réalisé un bilan auditif. Cependant, ce dernier n’a pas forcément abouti à un appareillage. Au final, le taux d’appareillage des personnes souffrant de perte auditive est de 29%. Selon les informations publiées par Ameli, seulement 17 % des personnes atteintes d’Hypoacousie sont appareillées.

Cependant, pour 95% des personnes appareillées, leurs appareils auditifs leur apportent satisfaction. Ainsi, leur perte peut être lourde de conséquences. Ainsi, pour maintenir le taux d’appareillage des patients, et éviter qu’ils ne mettent en pause leur parcours de soins en cas de sinistre, il est vivement conseillé de leur proposer une assurance pour appareils auditifs.